De nouveaux services aériens soutiennent la croissance du volume de trafic à l’Aéroport international de Fredericton - Aéroport international de Fredericton
Nouvelles

De nouveaux services aériens soutiennent la croissance du volume de trafic à l’Aéroport international de Fredericton

mai 4, 2018

Après huit années consécutives de croissance record à l’aéroport international de Fredericton, les voyageurs ont continué à y affluer pendant le premier trimestre de 2018, faisant augmenter le volume de trafic de 12 % par rapport à l’année précédente.

Route map for YFC Fredericton International Airport October 2017

Le lancement, en septembre, du service à l’année d’un nouveau transporteur aérien, Porter Airlines, et l’offre élargie de Sunwing et Air Transat en hiver vers les destinations soleil ont contribué à l’accroissement du trafic passagers. Air Canada et WestJet ont aussi toutes deux continué à remplir les avions au cours du premier trimestre.

« L’effet de la croissance du volume de trafic ne se limite pas au nombre de gens qui prennent l’avion. Il s’étend à toute la région qui en retire plus d’emplois, plus d’investisseurs, plus de familles à partir en vacances et de meilleures correspondances vers les nouveaux marchés des entreprises locales », explique Johanne Gallant, présidente-directrice générale de l’Autorité aéroportuaire internationale de Fredericton.

À l’hiver 2018, les voyageurs ont pu faire leur choix parmi cinq destinations soleil directes, un service qui s’ajoutait aux vols pratiques de Porter Airlines vers Ottawa et le centre-ville de Toronto et des correspondances offertes vers le monde entier par Air Canada et WestJet. Et la saison des destinations soleil dure jusqu’au 7 mai.


L’aéroport international de Fredericton (YFC) accueille chaque année 398 000 passagers et offre quotidiennement des vols directs vers les grands carrefours aériens que sont Toronto (Pearson et Billy Bishop), Montréal, Ottawa et Halifax, ainsi que des vols saisonniers pour les populaires destinations soleil que sont Cancun, Cayo Coco, Cayo Santa Maria, Puerto Plata et Punta Cana. Chaque année, grâce à son activité économique directe, indirecte et induite, YFC génère 662 emplois, 8 millions de dollars en taxes et impôts et 25,8 millions de dollars en revenus d’emplois.