Pas si petit, malgré tout : les chiffres battent des records en 2013 - Aéroport international de Fredericton
Blog

Pas si petit, malgré tout : les chiffres battent des records en 2013

Publié par :
1 / 29 / 2014

2013 chiffréeSi vous êtes de ceux et celles qui trouvent l’aéroport international de Fredericton « petit », cette donnée pourrait vous étonner : en août 2013, une moyenne quotidienne de 1000 passagers sont passés par YFC, battant ainsi le record du mois le plus achalandé qu’ait connu notre aéroport.

Et il n’y a pas que le mois d’août. En 2013, l’aéroport international de Fredericton a vu embarquer ou débarquer un record de 297 867 297 867 passagers. Cette donnée représente environ 15 000 personnes de plus qu’en 2012 ou une augmentation de 5,42 %.

Depuis que l’Autorité aéroportuaire internationale de Fredericton a pris la relève du gouvernement fédéral, le trafic a augmenté de près de 50 %. (En 2002, notre première année d’exploitation, il était de seulement 201 620 passagers.)

Une économie plus forte

L’augmentation du trafic nous emballe parce que c’est le résultat concret de la qualité de notre travail. Nous tirons également une grande fierté d’aider l’économie de la région de Fredericton à croître et à se diversifier.

En 2013, rien qu’à l’aéroport, il s’est créé 15 emplois à temps plein et 4 à temps partiel (chez nous et chez nos locataires), mais les retombées économiques se voient bien plus loin que dans le nombre d’emplois. En 2011, une firme de consultants indépendante a établi que, à cette époque, l’apport de l’aéroport s’élevait à 60 millions de dollars.

Oui, des millions.

Service aérien amélioré

Passengers departing at the Fredericton International Airport

L’aéroport international de Fredericton a connu un trafic record en 2013

Plus d’achalandage à l’aéroport aide aussi l’autorité aéroportuaire à convaincre les compagnies aériennes d’ajouter de nouvelles liaisons, d’augmenter la capacité de celles qui existent ou d’attirer de nouveaux transporteurs (p. ex. WestJet Encore). Les gens d’ici souhaitent plus de liaisons aériennes et nous ne demandons pas mieux que leur souhait se réalise.

Plus grand sera le service aérien à Fredericton, plus grande sera la capacité d’attraction de touristes, de gens d’affaires, de participants à des congrès et d’autres voyageurs dans notre région.

Et tous ces gens-là dépensent de l’argent pendant qu’ils sont ici.
En somme, de bonnes nouvelles pour nos commerces de détail, nos hôtels, attractions et restaurants et pour les gens qui y travaillent.

Des projets d’avenir

Si nous voulons recevoir plus de voyageurs et voir à ce que la première impression des visiteurs dans notre région soit formidable, il faut planifier. Notre terminal a été conçu pour environ 200 000 passagers par année et, comme le dit notre chef de la direction, David Innes, « ça commence à être un peu bondé » rendu à près de 300 000 passagers.

Si vous avez déjà été en file à 5 h 30 du matin pour le contrôle de sécurité, vous savez de quoi nous parlons.

La planification nous amène maintenant à un agrandissement du terminal, non seulement pour régler le problème actuel de congestion, mais pour répondre à l’augmentation prévue dans les 20 prochaines années.

Voilà un autre défi bien stimulant!